Découvrir, Comparer et Choisir un data room approprié
Fournisseurs des data rooms virtuelles
Trouvez une plateforme appropriée pour votre projet. Comparez les meilleurs fournisseurs par les caractéristiques, la sécurité et les commentaires.

Information Rights Management

De nos jours, la sécurité des données est devenue un sujet de premier ordre. Quand on voit les sommes d’argent, de temps et d’efforts qu’impliquent les fuites de données, on comprend que certaines informations comptent désormais parmi les actifs les plus précieux de l’entreprise. Il est donc logique d’en prendre soin et de les sécuriser autant que possible. C’est sans doute pour cette raison que l’on trouve autant de solutions de protection des données sur le marché, et bien qu’elle ne figure pas parmi les plus connues, l’IRM reste une méthode discrète, mais efficace. Elle devrait donc être prise en compte par les entreprises qui souhaitent protéger leurs données des voleurs.

L’IRM, comment ça marche ?

À vrai dire, il est surprenant que cette technologie ne soit pas plus populaire, car c’est aujourd’hui l’une des méthodes les plus efficaces pour éviter les fuites de données. L’IRM intègre un chiffrement bancaire et un système d’autorisations utilisateur directement dans le fichier qui contient vos données. Cette approche diffère de la plupart des technologies que l’on trouve sur le marché.

L’IRM est une extension de la DRM (Digital Rights Management) de Microsoft. La DRM protège uniquement les données des dispositifs intégrant un plug-in spécifique. C’est sans doute pour cette raison que son utilisation ne s’est pas généralisée. La protection de l’IRM est effective tout au long du cycle de vie du fichier. Peu importe où et comment il sera envoyé, peu importe comment il sera utilisé, l’IRM le protégera des voleurs.

Quelle est la principale différence entre l’IRM et les autres méthodes de protection ?

Bien entendu, l’IRM n’est pas la seule technologie utilisée pour la protection des documents sensibles en ligne. La Gestion des Identités et des Accès (IAM) permet aussi de protéger les données des utilisateurs non autorisés.

C’est une méthode plutôt efficace, mais elle accorde trop de possibilités aux utilisateurs autorisés. En effet, ces derniers peuvent faire ce qu’ils veulent avec les fichiers auquels ils ont accès. Ils peuvent donc les envoyer à n’importe qui ou les copier sur un appareil non sécurisé. De nos jours, il est risqué de penser que l’entreprise peut faire confiance à toutes les personnes autorisées, qu’aucune d’entre elles ne partagera ses données sensibles avec les mauvaises personnes. Par conséquent, le niveau de protection que propose l’IAM n’est pas assez fiable.

L’IRM protège vos fichiers, même des utilisateurs autorisés. En effet, le propriétaire des données peut déterminer les actions précises qu’une personne autorisée pourra effectuer, et ainsi protéger ces informations des personnes mal intentionnées.

Une autre technologie similaire est disponible sur le marché : la prévention des pertes de données (DLP). Elle contrôle le contenu des fichiers et recherche les constantes que vous lui demanderez de trouver, comme un numéro de sécurité sociale ou un numéro de téléphone par exemple. Une fois ces valeurs identifiées, la DLP protègera le fichier contre la copie, ou elle empêchera tout envoi à l’extérieur de l’entreprise.

Cette technologie fonctionne parfaitement avec les fichiers texte, mais elle est inefficace avec les fichiers qui contiennent des images ou des schémas. Or, une technologie qui ne s’avère utile que dans certains cas n’est pas assez fiable.

La protection IRM ne dépend pas du format de vos données. Elle s’applique à toutes sortes de fichiers, pas uniquement aux documents texte. Vos fichiers sont donc protégés, quel que soit leur contenu.

Où utilise-t-on l’IRM ?

information rights management

Aujourd’hui, l’IRM, la DLP et l’IAM sont essentiellement utilisées dans les data rooms. Les entreprises utilisent ce logiciel pour stocker ses données, les utiliser et les partager avec des personnes de l’entreprise ou de l’extérieur. Comme la plupart des data rooms virtuels intègre ces trois approches de sécurité des données, les documents restent sécurisés tout au long de leur cycle de vie.

Par conséquent, l’administrateur peut définir différents types d’utilisation pour chaque utilisateur. Ainsi, certains d’entre eux seront autorisés à éditer ou à partager des fichiers, alors que d’autres ne pourront que les consulter. Cette approche permet de garantir que les personnes ne devant pas avoir accès à ces fichiers ne pourront jamais y accéder.

Pourquoi votre entreprise a-t-elle besoin d’un tel niveau de protection ?

Une simple fuite de données mineure peut causer beaucoup de problèmes, et si vous pensez que personne n’est intéressé par vos données sensibles, vous faites surement fausse route. Les hackers peuvent tirer profit de la plupart des données qu’ils volent. Même si elles n’ont aucune valeur marchande, ils peuvent s’en servir pour vous faire chanter.

Donc, n’importe quelle entreprise doit veiller à la sécurité de ses données. Ceci est encore plus vrai lorsqu’elle doit utiliser les données sensibles de ses clients. En effet, toute négligence de sa part mettrait ses clients en danger.

Il y a encore une autre raison pour laquelle vous devriez utiliser l’IRM : vos obligations légales. À mesure que les pirates informatiques trouvent de nouvelles méthodes pour voler vos données et en tirer profit, les lois et règlementations de protection des données deviennent de plus en plus strictes. Elles obligent les entreprises à adopter des mesures de sécurité efficaces.

Dans le secteur de la science ou des biotechnologies par exemple, les entreprises qui gèrent des données très sensibles sont soumises à des réglementations encore plus strictes. Elles doivent utiliser des méthodes bien plus complexes que d’autres secteurs. Mais la bonne nouvelle, c’est que l’IRM s’adapte à tout type de situation.

Enfin, la dernière raison pour laquelle vous devriez utiliser l’IRM, c’est que vos employés peuvent être à l’origine d’une fuite accidentelle de données. Ils peuvent envoyer un fichier sensible vers un appareil non sécurisé, ou tout simplement le partager à l’aide d’applications d’échange de fichiers génériques et oublier d’effacer les données. Ce genre d’erreur peut permettre à un hacker de voler des documents confidentiels. Les humains peuvent commettre des erreurs parfois, mais l’IRM protège toujours vos données de façon fiable.

Dans ce monde numérique, il est désormais indispensable de protéger vos données des cybermenaces et des hackers qui cherchent à faire de l’argent avec vos données. Et comme nous le disions plus haut, il ne s’agit pas seulement de protéger vos propres données d’entreprise. Si vous êtes prestataire de services, vous devez surement gérer une base de données pleine de données sensibles appartenant à vos clients. Vous avez donc tout intérêt à les protéger.

L’IRM vous donne un contrôle total sur vos fichiers dès que vous les aurez stockez dans votre data room. Les utilisateurs non autorisés n’y auront jamais accès et personne ne pourra voler vos données confidentielles.